MENU
0
Panier (0)

Asthme

Les bronches qui ont pour rôle de protéger les poumons des agressions extérieures de par la restriction du diamètre bronchique sont inflammatoires chez la personne asthmatique et leur diamètre est réduit. Il se produit alors un mucus en réaction à l’inflammation qui va réduire plus le diamètre des bronches et rendre l'expiration difficile ; cela s’appelle une obstruction bronchique expiratoire.

Les symptômes sont nombreux et variés et se caractérisent par :

  • une difficulté respiratoire: dyspnée inspiratoire (difficulté à inspirer de l’air ou faire entrer de l’air dans ses poumons) ou dyspnée expiratoire (difficulté à expirer de l’air ou faire sortir de l’air de ses poumons).
  • une oppression respiratoire : sensation de lourdeur sur la poitrine, l’air est emprisonné dans la poitrine et le thorax est bloqué.
  • une ventilation pulmonaire accélérée (tachypnée) ou une diminution de la fréquence respiratoire (bradypnée).
  • un sifflement à l’expiration : respiration sibilante.
  • une diminution de la saturation de l’hémoglobine en oxygène dans les crises sévères.
  • un rythme cardiaque plus rapide que la normale : tachycardie.
  • une toux chronique ou prédominante la nuit.
  • des crises suite à une activité physique (asthme d’effort).

Cette maladie du système respiratoire existe sous différentes formes : l’asthme chronique, l’asthme allergique et l’asthme d’effort. Un asthmatique chronique peut néanmoins connaitre des crises d’asthme allergique ou l’asthme d’effort et vice versa.

L’asthme chronique est le résultat d’une hyperactivité des bronches peu soumises aux agents extérieurs. L’inflammation s’installe de manière lente et progressive et peut souvent passer inaperçue car le malade a le temps de s’habituer à la gêne respiratoire jusqu’à perdre la notion de normalité respiratoire. Lorsque cette forme d’asthme n’est pas traitée, elle évolue probablement en insuffisance respiratoire. Dans les premières années de l’enfance, généralement les crises d’asthmes sont répétitives ou les bronchites sifflantes chroniques.

L’asthme allergique est une fréquence de crises causées par une réaction excessive des bronches à un agent allergisant.

L’asthme d’effort se manifeste par une crise survenant pendant un effort physique. Cet effort est traumatisant pour les bronches.

L’asthme est sensible à plusieurs facteurs.
L’asthme est dû à une sensibilité exagérée des bronches à plusieurs facteurs. On parle  « d’hyperréactivité bronchique non-spécifique ». Cela explique qu’une crise puisse survenir dans différentes situations :

  • Contact avec un allergène : acariens, pollens, animaux…
  • Inhalation de substances polluantes : fumées, gaz d’échappement, bombes aérosols, peintures…
  • Viroses : un simple rhume peut provoquer au bout de quelques jours d’évolution l’apparition d’une crise.
  • Prise de certains médicaments : aspirine ou anti-inflammatoires non stéroïdiens, médicaments contre l’hypertension, certains collyres…
  • Ingestion d’un aliment : une allergie alimentaire peut provoquer une véritable crise d’asthme.
  • Le stress.

Comment éviter la crise d’asthme ? De nombreuses substances polluantes, irritantes ou allergisantes sont introduitent dans l’habitat. Elles le sont par l’air extérieur, par les animaux, le moliblier, les vêtements… Il faut contrôler l’environnement.

Toutes les pièces doivent être aérées au minimum  20 minutes par jour et ce, TOUS les jours.
Privilégier les sols lisses tels que le carrelage, les dalles lisses, les parquets vitrifiés et éviter, dans la mesure du possible, les contacts avec les animaux de compagnie comme le chat ou le chien. Certaines plantes sont  particulièrement allergisantes et par conséquent à éviter mais surtout dans tous les cas ne pas fumer dans la maison.

Le mobilier neuf dégage des composés organiques volatils (COV), irritants et persistants pendant plusieurs mois.
Les COV sont présents  dans de nombreux produits d’entretien tels que les cires, les désodorisants, les produits de nettoyage…).L’utilisation de produits de bricolage, comme les colles, peuvent également dégager des COV.

Les plaques électriques, pour la cuisson des aliments, sont recommandés à l’instar de la cuisson au gaz car, en brûlant, le gaz dégage du dioxyde d’azote (NO2). Par ailleurs, un éventuel chauffe-eau au gaz peut, comme dans la cuisine, dégager du dioxyde d’azote (NO2).
Il faut aussi être vigilant vis-à-vis des produits d’entretien utilisés, qu’il s’agisse de décapants pour le four ou de produits nettoyant qui peuvent dégager des substances irritantes (formaldéhyde). En dehors de toute utilisation, il faut s’assurer de l’étanchéité de l’emballage des produits d’entretien et éviter d’en stocker plus que nécessaire.
L’humidité, dans les salles de bains, par exemple, favorise le développement des moisissures.
On restera vigilant sur les produits utilisés dans la salle de bains, qu’il s’agisse des produits nettoyants, mais aussi de produits moussants dans l’eau du bain ou de shampoings qui peuvent être allergisants, ou de produits cosmétiques comme les dissolvants ou les bombes de laque. Veillez à ne pas utiliser de bombes aérosol à côté d’un asthmatique.

Conseils généraux

  • Ne fumez pas dans le logement
  • Aérez, ventilez votre logement pendant au moins 20 minutes tous les jours, si possible matin et soir
  • Luttez contre l’humidité en utilisant un déshumidificateur d’air
  • Pour effectuer les tâches ménagères : lavez les sols tous les jours, privilégiez l’aspirateur, choisissez un modèle muni d’un filtre HEPA (Haute Efficacité sur les Particules Aériennes)
  • Dépoussiérez à l’aide d’un chiffon humide pour ne pas remettre en suspension la poussière
  • N’utilisez pas des produits aérosols contenant des gaz irritants
  • Utilisez l’Eau de Javel, très efficace contre les moisissures
  • En cas d’allergie aux acariens, utilisez des housses intégrales antiacariens
  • Evitez les oreillers et couettes à base de duvet ou de plumes, préférez le synthétique
  • Evitez les nids à poussière, véritables bacs à allergènes
  • Nettoyez, tous les 3 mois, les bouches d’aération de votre logement et ne les bouchez pas
  • Entretenez tous les ans les chaudières et vérifiez les dates de validité des tuyaux de raccordement

Allergies

Le système immunitaire réagit de manière excessive lors d’un contact avec une substance étrangère à l’organisme. Cette substance déclenche une réponse immunitaire que l’on appelle allergène.
La plupart des gens tolère bien l’allergène mais les personnes allergiques déclenchent une forme d’hypersensibilité, plus communément nommée « allergie ».

Un allergène est un élèment (atome, molécule, protéine) capable de provoquer une réaction allergique que ce soit par un un contact avec la peau, par inhalation ou par ingestion.

La poussière, les pollens, les spores de moisissures, les poils d’animaux sont les allergènes les plus fréquents.

Deux contacts minimum avec un allergène sont nécessaires pour devenir allergique.

  • Aucune réaction n’est visible lors du premier contact: les cellules responsables de l'allergie deviennent hypersensibles à une substance normalement inoffensive.
  • Lors des contacts suivants, l'allergène entraînera, en se liant aux cellules hypersensibilisées, plusieurs réactions qui aboutissent à une manifestation allergique (crise d’ashme, simple rhume des foins ou choc anaphylactique)

L'allergie est le plus souvent le résultat de la renconte entre une protéine porteuse de l'allergène et une cellule immunitaire. Les cellules responsables de l'allergie (mastocyte) vont réagir à ce contact et libérer des molécules chimiques responsables des symptômes allergiques : histamine, sérotonine, leucotriènes, prostaglandines…
L'histamine entraîne en particulier une dilatation des veines et des artè-res ou un rétrécissement des bronches, l’envie de se gratter, des douleurs…

Liste des principaux allergènes :

  • Acariens
  • Pollens de graminées (dactyle, phléole, ivraie)
  • Poils de chat
  • Blattes et cafards
  • Pollens de bétulacées (aulne, bouleau, charme, noisetier)
  • Moisissures
  • Poils de lapin
  • Allergies alimentaires
  • Lavande (essence de lavande)

Maladies provoquées par les allergies :

  • Asthme
  • Rhinite allergique
  • Urticaire
  • Eczéma
  • Dermatite atopique

le sigle PAREO  regroupe les signes habituels qui doivent faire penser à une rhinite allergique:

P comme Prurit :  le nez démange, 
A comme Anosmie : perte de l’odorat (assez rare),
R comme Rhinorrhée : le nez coule,
E comme Eternuements :   éternuements fréquents
O comme Obstruction : le nez est bouché.

D’autres manifestations comme des démangeaisons des yeux, du nez, de l’arrière gorge, une sensation de sable dans les yeux qui pleurent, un odorat diminué, une toux sèche peuvent être tout aussi gênantes.Il existe deux types de rhinites allergiques : les rhinites allergiques intermittentes (le plus souvent saisonnières, dues au rhume des foins) et les rhinites allergiques persistantes.
La Rhinite Allergique peut être une gêne occasionnée par les pollens et les graminées mais d’autres allergène tels que les acariens, moisissures, blattes, animaux peuvent être également à l’origine.Le traitement de la rhinite allergique repose sur l’éviction des allergènes, les médicaments et l’immunothérapie spécifique (désensibilisation).L’éviction
Il est difficile d’éviter les pollens à moins de changer de climat lors de la saison pollinique. Néanmoins, quelques précautions simples permettent de réduire les quantités de pollens inhalés :

  • Eviter les promenades à la campagne les jours de vent et en particulier avant les orages car la quantité de pollens dans l’air augmente sensiblement ;
  • Rincer les cheveux longs, le soir avant de se coucher, après une promenade ;
  • Éviter de dormir la fenêtre ouverte;
  • Fermer les fenêtres lors de la tonte du gazon.

Les personnes allergiques aux acariens doivent impérativement utiliser des housses de matelas, d’oreillers et de couette anti-acariens. Il leur est conseillé de dormir sur un sommier à lattes avec des pieds pour une hauteur suffisante et ne jamais poser le matelas directement sur le sol. Il faut aussi éviter les têtes de lit capitonnées et traiter régulièrement la moquette avec un produit acaricide.
Les tissus muraux, les doubles rideaux, les descentes de lit en peau d’animal sont à bannir. Le nombre de peluches est à réduire dans une chambre d’enfant. Les livres doivent être rangés, de préférence, dans des bibliothèques fermées.
Les personnnes allergiques aux poils d’animaux doivent, si elles ne peuvent pas se séparer de leur animal, interdire l’accès de la chambre même en cas d’absence.
Les purificateurs d’air avec au minimu une filtration HEPA (Haute Efficacité sur les Particules Aériennes) réduisent la densité des allergènes dans l’air.La conjonctivite peut être d’origine infectieuse, bactérienne, virale ou encore allergique, on parle alors de conjonctivite allergique.
Les yeux deviennent rouges et douleureux, ils coulent, piquent et démangent.
Généralement, la conjonctivite allergique est saisonnière, ponctuée, à certaines periodes de l’année, par le pollen des arbres. Lorsque la conjonctivite est persistante, elle est souvent dû aux acariens ou au frottement des lentilles de contact sur l’œil, on parle alors de conjonctivite giganto-papillaire.Pour votre problématique, nous vous recommandons les produits suivants : 

Les purificateur d'air Blueair adaptés

Purificateur d'air de qualité médicale Blueair 203

Purificateur d'air Blueair 203 avec filtre HEPASilent™

De 5 à 22 m²
Dans les chambres pour éviter les allergies, les propagations de maladies, etc.

Purificateur d'air de qualité médical Blueair 403

Purificateur d'air Blueair 403 avec filtre HEPASilent™

De 22 à 34 m²
Dans les chambres pour éviter les allergies, les propagations de maladies, etc.

Purificateur d'air électronique 270E Blueair

Purificateur d'air Blueair 270E avec filtre SmokeStop™

De 5 à 22 m²
Filtration des polluants chimiques, gaz, COV, ...

Livraison Gratuite

24 ou 48h chez vous, ou en points relais

un site reconnu

Palme d’argent e-commerce en 2010. + de 30 000 clients livrés

Paiement sécurisé

Vos données et vos paiements sont sécurisés

Retour sous 14 jours

Droit de rétractation si le produit ne convient pas

© 2008 - Waf-direct - Nous recrutons - Mentions légales - Plan du site - Nuages de mots clés - Tous droits réservés - N° de SIREN 478 343 486 00021